Photo André-Jacques Auberton-Hervé : un personnage récompensé

André-Jacques Auberton-Hervé : un personnage récompensé


André-Jacques Auberton-Hervé : un personnage récompensé

Né en 1961, André-Jacques Auberton-Hervé était un jeune garçon qui portait beaucoup d'intérêt aux nouvelles technologies. Cette passion le pousse à étudier les mathématiques et la physique pour pouvoir contribuer à l'évolution du monde électronique et informatique. Son dessein et son talent le mènent dans des projets qui lui ont valu des récompenses. Afin que vous puissiez vous faire une idée sur ce personnage, nous allons vous citer tous ses exploits.

Des débuts brillants

Avant la création de 4A-CE et de Soitec, André-Jacques Auberton-Hervé n'a que 22 ans quand il finit ses études d'ingéniorat dans la grande Ecole Centrale de Lyon. Très studieux, il s'en sort avec les honneurs. Cependant, il n'en reste pas là. Il souhaite encore approfondir ses connaissances. Tout en travaillant à Leti, dans le laboratoire du CEA, spécialisé dans l'énergie atomique, il obtient son doctorat de physique.

Ses qualifications sont la preuve de son sérieux et de sa persévérance. Pendant prés de 10 ans, il tient un poste à responsabilité au sein de Leti. Il est alors capable de produire des systèmes électroniques qui serviront à concevoir des appareils à la pointe de la technologie. Son expérience et son savoir acquis pendant ses années au sein du laboratoire lui ont permis de voler de ses propres ailes. Il fonde alors une société, avec son associé Jean-Michel Lamure. C'est la consécration de ses années passées à étudier et de sa faculté à maîtriser la nanotechnologie comme la création de silicium sur isolant.

Création d'une société engagée et certifiée

Soitec est le nom de la société qu'André-Jacques a créée à 24 ans. Reconnue pour être fabricateur de puces et de nanotechnologies, l'entreprise est un des reflets de la révolution 4.0. Elle prône l'innovation et crée des circuits électroniques qui serviront à faire fonctionner des Smartphones, des tablettes, des montres et des voitures connectées. Ses produits lui permettent d'être reconnue mondialement. Militante engagée, elle met en place un projet de protection de l'écosystème, qui lui vaut d'être certifiée ISO 91 avec le site de Bernin.

La société conçoit des éléments de systèmes électroniques qui permettent de limiter la consommation énergétique. Elle propose également aux usines des appareils qui permettent des fabrications plus précises, avec moins de risques de panne. En plus de cela, elle s'engage à limiter les risques de gaz à effet de serre avec l'utilisation des appareils moins polluants. Toutes ces nouvelles technologies ne sont pas faciles à adopter sans les conseils et l'accompagnement d'un cabinet professionnel comme 4A-CE spécialisée dans les innovations technologiques.

Les différentes récompenses obtenues

Ce personnage a reçu plusieurs récompenses au cours de sa carrière. Il est très respecté par ses pairs et son talent lui a valu plusieurs récompenses. La première date de 1999. La société qu'il a fondée reçoit le SEMI Awards. En 2006, il reçoit le "Prix de l'Audace créatrice". C'est un prix qui lui a été remis par le président Jacques Chirac.

En 2014, il est décoré Chevalier de la Légion d'Honneur et de l'ordre du Mérite. Il reçoit aussi le prix de l'INSEAD pour son talent d'entrepreneur. Lorsqu'il est nommé Président d'Honneur de sa société, il écrit un livre pour guider les start-up et les PME. Ce livre intitulé « De l'audace » sorti en 2016 renferme ses idées sur le modèle de croissance européenne à l'heure de l'industrie 4.0.