Photo Finance : comprendre le principe des obligations d'Etat

Finance : comprendre le principe des obligations d'Etat


Finance : comprendre le principe des obligations d'Etat

L'une des particularités du marché des obligations est la pluralité des acteurs. En l'espèce, on recense les entreprises qui émettent des obligations privées et les Etats qui émettent des obligations publiques. Si les premiers sont plus connus, les seconds ne sont pas en marge non plus.

Toutefois, la complexité du système d'émission obligataire publique mérite qu'on s'y attarde le temps d'un décryptage. Confronter les deux systèmes vous permettra de mieux comprendre les obligations d'Etat. Découvrez donc tout ce qu'il y a à savoir sur ces obligations.

Tout savoir sur les obligations d'État

Les obligations d'entreprises et les obligations d'États sont deux éléments qui se ressemblent, mais qui comprennent quelques points de différence.

Les points de ressemblance

Pour en venir au fait, les obligations d'État ressemblent fortement aux obligations d'entreprises. En réalité, ces dernières ont un objectif, une nature et les mêmes conditions.

L'objectif: l'objectif principal des obligations d'État est simple. Ces dernières visent à maintenir la capacité de l'État à effectuer ses dépenses et ces dernières peuvent s'orienter dans des secteurs divers.

La nature: tout comme les obligations d'entreprises, les obligations d'État ont une nature particulière. Il s'agit en fait de titres émis sur le marché financier qui peuvent, dans certains cas, constituent également des contrats d'emprunts financiers ayant une durée et des conditions bien définies.

Les conditions: les conditions des obligations d'États ressemblent aussi à celles des entreprises. Une obligation d'État peut être achetée aussi bien par une entreprise que par un particulier ou des grands investisseurs institutionnels. De plus, il est également nécessaire que l'État s'engage à rembourser les fonds qu'il a empruntés.

Les points de dissemblance

Les obligations d'États sont cependant différentes des obligations d'entreprise, et ce, sur plusieurs points. Ces points concernent la durée du contrat, la provenance des fonds et les formes qu'elles empruntent.

La durée du contrat: la durée du contrat obligataire, lorsqu'il s'agit d'une obligation d'Etat, varie entre 5 et 10 ans de façon générale. Dans de rares cas, elle peut aller à 50 ans.

La provenance des fonds: pendant que les fonds proviennent des entreprises et des particuliers pour les obligations d'entreprises, les obligations d'États elles, proviennent du marché financier directement.

Les formes qu'elles empruntent: en ce qui concerne les formes des obligations, celles des Etats peuvent en emprunter 3. Il y a donc les Obligations Assimilables du Trésor, les bons du Trésor à court terme et les bons du Trésor à intérêt annuel.

Y a-t-il des risques pour de telles obligations?

Lorsqu'on parle d'obligation d'État, il faut avouer que les risques sont particulièrement minimes. En effet, au contraire des entreprises, le risque d'insolvabilité est ici quasi inexistant. L'État est censé disposer de suffisamment de moyens financiers pour procéder au remboursement des emprunts. Malgré tout, l'intervention de certaines entreprises de gestion obligataire comme Sunny AM est nécessaire.

En réalité, aussi bien l'investissement en obligations d'entreprises que celui en obligations d'Etat peuvent nécessiter le recours au portage obligataire. Dans les deux cas, il est important pour tout investisseur de se rassurer qu'il entrera dans ces fonds. C'est le domaine de prédilection de Sunny AM.